Epilation au laser pendant la grossesse : est-ce possible ?

Accueil > News > Epilation au laser pendant la grossesse : est-ce possible ?
epilation laser et grossesse

Lorsqu’on est enceinte, on a aussi envie de prendre soin de soi ! Pourtant, les traitements d’esthétique médicale, dont l’épilation laser fait partie, ne sont pas recommandés.  

Voyons ensemble pourquoi il est préférable d’attendre la naissance de votre bébé pour commencer vos séances d’épilation laser à Nice / Cannes. 

Rappel : comment fonctionne l’épilation au laser ? 

Un laser est un faisceau lumineux très puissant, composé d’une seule longueur d’onde. Il est naturellement attiré par la mélanine du poil (qui lui confère sa couleur foncée) et se transforme ensuite en chaleur, traverse la peau jusqu’à la base du follicule pileux et le détruit, empêchant ainsi les futurs poils de pousser. 

Le traitement laser est efficace uniquement sur les poils en phase de croissance – c’est-à-dire rattachés au follicule –, et tous vos poils dans la zone ciblée ne le sont pas en même temps. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de réaliser plusieurs séances de laser, entre 6 et 8 en moyenne espacées de quatre à huit semaines, pour éliminer tous vos poils ! 

Les avantages de l’épilation durable au laser  

L’épilation au laser est une procédure courante, de plus en plus pratiquée chez les femmes comme les hommes, et utilisée pour éliminer les poils indésirables sur le long terme.  

Et pour cause, elle présente tellement d’avantages ! Non seulement elle nous permet de nous passer des solutions d’épilation classiques et de leurs inconvénients – douleurs, attendre que les poils repoussent, visites régulières chez l’esthéticienne ou difficultés à le faire soi-même mais également démangeaisons, rougeurs et poils incarnés – mais elle est aussi sans douleur, et…efficace (très) durablement, voire quasi définitive. Le pied ! 

Pourquoi s’en priverait-on quand on est enceinte ? 

Une pilosité qui change à la grossesse 

Ventre, seins, visage et même cou…vous avez remarqué que des poils ont fait leur apparition dans des endroits incongrus depuis que vous attendez bébé ? C’est tout à fait normal et particulièrement vrai autour du troisième trimestre.  

En fait, tout ceci est dû à l’augmentation du taux d’hormones, en particulier les œstrogènes et les androgènes, qui accompagne la grossesse. C’est également à elles que vous devez cette soudaine magnifique chevelure.  

Elles vont agir sur le cycle du cheveu, qui connait naturellement une phase de croissance (phase anagène), puis un état “entre deux” (phase catagène) suivi de la phase télogène, qui précède la chute du cheveu.  

Les hormone de grossesse allongent la phase de croissance, une sorte de booster qui va rendre nos cheveux encore plus beaux, plus forts, plus brillants. Même le pourcentage en phase anagène augmente ! Résultat, vous arborez généralement une crinière des plus majestueuses. Concrètement, ces hormones dérèglent le cycle normal du cheveu…pour notre plus grand plaisir ! Moins lorsqu’il s’agit de nos poils, qui bénéficient du même “traitement”… 

La grossesse : une période de changements 

Ce cycle du cheveu et du poil est donc irrégulier et “anormal” pendant la grossesse. Votre peau devient également plus sensible également. En cause ? L’augmentation de l’apport sanguin de votre corps. Une sensibilité cutanée des plus accrues qui peut rendre les traitements d’épilation au laser inconfortables et désagréables. Alors qu’en temps normal, ils sont parfaitement supportables, voire presque indolores ! 

Un autre changement d’ordre cutané d’ordre hormonal, et typique chez les femmes enceintes, est le phénomène bien connu d’hyperpigmentation, ou mélasma. Appelé masque de grossesse, il s’agit de l’apparition d’une ou plusieurs tache(s) brune(s) ou grisâtre(s), au niveau du visage (joues, front, lèvre supérieure) et de taille plus ou moins importante.  

Epilation laser pendant la grossesse : mieux vaut attendre, tout simplement ! 

Vous l’aurez compris, quand on est enceinte, notre organisme subit de nombreux changement, notamment d’ordre hormonaux. Les réactions de notre corps changent, aussi, par mesure de précaution, les experts ne recommandent pas l’épilation laser pendant la grossesse, de même que tous les traitements à visée esthétique. 

Il n’y aujourd’hui aucune étude qui prouve que l’épilation laser est totalement sans danger pour les femmes enceintes et pour leur(s) bébé(s), aussi les médecins font-ils preuve de prudence à cet égard.  

Et les petites zones ? vous demandez-vous. C’est pareil ! A quoi bon prendre un risque alors que tout va redevenir comme avant après la naissance de votre enfant ou après l’allaitement si vous décidez d’allaiter ? 

Que faire en attendant ? 

Si vous avez remarqué que vous êtes plus poilue que d’habitude depuis que vous êtes enceinte et que vous cherchez un moyen de vous débarrasser de ces poils supplémentaires, contentez-vous pour le moment de méthodes d’épilation traditionnelles en attendant : rasage, épilation à la cire ou épilateur électrique. Un peu moins la crème dépilatoire, dont les composants chimiques peuvent engendrer des réactions cutanées imprévues. En outre, on ne connaît pas leur impact possible sur bébé. 

Dans tous les cas, pas de panique ! Tout redevient normal après 3 à 6 mois après l’accouchement et vous pourrez planifier tranquillement vos séances d’épilation laser à la Clinique Le Verdun, que vous ayez la peau claire, métissée, noire ou bronzée ! 

×